billetterie.jpg

Billetterie en ligne et dans vos offices de tourisme : Avranches Pontorson Ducey-Les-Chéris, Genêts, Saint-Hilaire du Harcouët et Mortain-Bocage,  le Mont Saint-Michel.

OUVERTURE DE SAISON

Crédit Augustin Legall.jpg
Boum des Boumboxeurs crédit Titouan Massé.jpg
SAM. 15 OCT. | 20H30 - Sartilly-Baie-Bocage

 Venez assister en famille, entre amis ou en solo à la journée d'ouverture de la saison culturelle 22.23.  Plusieurs spectacles gratuits de plein-air s'enchaineront tou au long de cette journée à la ferme bio du petit Changeons (rue des nus pieds | sous la salle Victor Hugo du jardin des plantes).

restauration rapide possible sur place 

DIMANCHE 25 SEPTEMBRE| 11H > 17H
AVRANCHES, Ferme du petit Changeons

GRATUIT

LA BOUM DES BOUMBOXEURS
Dans le cadre du festival jeune public
"La tête dans les étoiles"
organisé par l'association Amstramgram

Qui n’a jamais rêvé de « clubber » comme s’il était à New-York... « Clubber » et se retrouver en famille, sur une musique funky et entraînante.

De Krs One, George Clinton en passant par Jackson Five et Kriss Kross jusqu’à bouger sur du Dabrye et Chromeo, rien de plus exaltant ! Quel que soit votre âge, attendez-vous à lâcher prise en famille au sein d’une soirée explosive. Le MC (Maître de Cérémonie), Da Titcha, se met à « kicker » le micro pour balancer du flow jusqu’à rapper sur des biscottes...

Bboy Nats, le Breaker met l’ambiance sur scène de son feeling punchy et tourne sur ses coudes au milieu du public. Maclarnaque, la DJ, chef d’orchestre de cette boum hip-hop donne le rythme et active ses platines et ses gadgets. Du groove, du hip-hop old school vers du son new school ainsi que des morceaux funky, laissez-vous enivrer par ce cocktail jubilatoire pour petits et grands.

 

Festival jeune public La tête dans les étoiles du 14 au 16 octobre à Sartilly-Baie-Bocage Infos auprès de cafeamstramgram@gmail.com

© Marine Uguen (2).jpg
DIM. 16 OCT. | 11H - Avranches, Théâtre

PASCAL(E)
Groupe Odyssées | Marie Thomas

 

Pascal(e) est une comédie écolo-aquatique qui ouvre l’imaginaire, nous mène en bateau, nous fait plonger sous l’eau et visiter une maison flottante. Les comédiennes évoluent dans l’univers maritime et fantastique de cette pièce de théâtre fictionnel.

Dans une scénographie plastique et aquatique, deux sœurs, Fougère et Fenouil, des jeunes femmes d’aujourd’hui, font des choix de vie en fonction de leurs personnalités, des opportunités mais aussi des contraintes de leur environnement.

Elles portent en elles des contradictions : Fenouil très attachée au passé, jeune femme active et libre qui ne peut s’empêcher de vouloir contrôler la vie de sa petite sœur.

Fougère a des convictions écologiques mais elle envie parfois secrètement la vie plus confortable de sa sœur. Le personnage extraordinaire Pascal(e), mi-terrestre, mi-aquatique, offre un autre regard, un changement de point de vue sur le monde face aux dérèglements climatiques, mais dans lequel heureusement l’amour, l’amitié et l’humour existent bel et bien, toujours

Couverture A table.jpg
JEU. 20 OCT. | 20H30 - Ardevon, Le prieuré
instrument musique pour montage.jpg
VEN. 21 OCT. | 20H -Barenton, Eglise

A TABLE CHEZ NOUS, ON NE PARLAIT PAS
Théâtre Irruptionnel | Hédi Tillette De Clermont Tonnerre

Un jeune homme de vingt ans en 1943 qui fait des études de droit, aime pour la première fois et se passionne pour les romans d’aventure. À son retour en 1945, il arrête ses études de droits, éprouve de la haine pour son premier amour et se trouve dans l’incapacité d’ouvrir un livre. Le jeune homme de vingt-deux ans comprend que son père l’a sacrifié...

 

Dans un contexte historique dramatique, celui de la deuxième guerre mondiale au moment des réquisitions de jeunes hommes pour le Service du Travail Obligatoire en Allemagne, ce théâtre-récit met en scène une famille face à des choix : celui du père d’accepter ou non la proposition des gendarmes, le choix de la mère de rester dans un silence complice, ou celui du fils de désobéir à son père.

Issu de la collecte de témoignages de réquisitionnés et de réfractaires, ce spectacle évoque le poids du patriarcat, la difficulté de parler, le tabou social et familial. Un sujet intime pour une émotion partagée collectivement posant un regard poétique sur ce que le passé infuse en nous et en quoi il nous construit adulte. On suit le narrateur de l’enfance jusqu’à ce qui l’a conduit à un changement radical de vie, de personnalité..

MUSIQUE DES ANGES
LACHRIMAE CONSORT | Philippe FOULON 

Le Lachrimae Consort a développé un programme inédit de jeu d’instruments d’amour comme la viole d’Orphée, le violoncelle all’inglese vivaldien, les violons d’amour, les lyra viols anglaises, la guitare d’amour ou « Arpeggione », aux halos sonores envoûtants.

Invité par de nombreux festivals internationaux en Europe, dans l’émission de Jean-François Ziegel “La Boîte à Musique”, le Lachrimae Consort s’est distingué sur les plus prestigieuses scènes mondiales.

Son directeur artistique, Philippe Foulon, offre un récital unique de musique ancienne. Derrière sa viole de gambe, il fera revivre le son chatoyant et rond de lointaines époques.

 

Il a enregistré une centaine de disques en soliste pour de prestigieux labels recevant de nombreuses récompenses par la presse ou institutions : Diapasons d’or, FFFF de Télérama, Grand Prix International du disque Académie Charles Cros… Un grand moment intimiste de musique médiévale du 16e et 17e siècle.

Richard-Haughton-174-copie.jpg

DANS TON COEUR
CIE AKOREACRO | Pierre Guillois
DANS LE CADRE DU FESTIVAL SECOND GESTE de Saint-Pair-sur-Mer

SORTIE EN BUS CHEZ NOS VOISINS

Voici un spectacle de cirque aussi époustouflant que déjanté ! Huit acrobates et quatre musiciens s’en donnent à cœur joie pour donner vie à une fable très second degré, entre scènes de ménage décalées et vengeance féminine tout droit sortie d’un film de Tarantino ! L’histoire d’un couple pas comme les autres va se dérouler devant vous, celle de deux amoureux voltigeurs. Surgissent alors des situations banales qui dérapent et donnent naissance à de folles acrobaties ! Les athlétiques voltigeurs, trapézistes, jongleurs, acrobates entrelacent les gestes familiers aux pirouettes les plus incroyables.

L’électroménager s’en mêle, les frigos balancent, les machines à laver s’illuminent, tandis que les corps s’envolent avec grâce au milieu de ce charivari acrobatique et musical. Dans un rythme effréné, en musique, les décors sont à vue, y compris le montage et les portiques. La mise en scène de Pierre Guillois fait la part belle aux rires et aux situations cocasses, le tout accompagné des quatre musiciens jazzy perchés sur les mâts du chapiteau. Un bijou de cirque éblouissant..

Succès Avignon off 2021

La CAMSMN s’associe au festival de Saint-Pair-sur-Mer pour vous faire découvrir une pépite circassienne lors d’une sortie en bus

DIM. 23 OCT. | 16H30 -St PAIR, sous chapiteau
04 ©Christophe Raynaud DeLage_0011.jpg
JEU. 27 OCT. | 20H30 - Isigny-le-Buat, salle raquettes

LE LAC DES CYGNES
CIE L'EOLIENNE | Florence Caillon

La chorégraphe Florence Caillon propose un Lac des cygnes revisité.

Sur la musique de Tchaïkovski réar- rangée dans une partition musicale actuelle, cinq cir- cassiens-danseurs forment une étonnante communauté de cygnes.

Entre illusion amoureuse et reconnaissance de l’autre, ce ballet mythique est transformé en une inattendue version circassienne. A la fois compositrice de musiques de films et initiatrice d’un cirque chorégraphié, Florence Caillon est imprégnée par ces musiques de ballet qui ont jalonné son enfance.

Elle nous invite à replonger dans l’imaginaire de ce grand classique. Solos, duos, trios, mouvements de groupes, s’inspirent alternativement du comportement animal et humain et explorent les liens qui unissent les êtres vivants et fondent leurs relations.

Il ressort de ce spectacle une créativité et une audace au service des corps dans une mise en scène éton- nante et généreuse. Florence Caillon accueillie avec Souffle et Lance-moi en l’air l’an dernier, se saisit de de ce monument chorégraphique, pour à nouveau, faire vivre aux spectateurs une expérience chorégraphique singulière

Jeu.jpeg
DIM. 6 NOV. | 11H - Mortain, Le Géricault

JEU
CIE A KAN LA DERIV' | Anthony DIAZ

Par ce matin du premier jour d’école et avant que le réveil ne sonne, l’imaginaire de Basile est déjà très actif.

Les histoires de ses livres prennent vie dans l’espace de sa chambre, les lettres n’ont pas de signification pour lui mais les personnages sortent des pages et s’animent sous ses yeux en trois dimensions.

 

Jeu est l’histoire, inspirée de faits réels, de Basile, un enfant à l’imagination débordante, qui se confronte à la réalité d’un premier jour d’école. Selon les personnages avec lesquels il sera en contact, son père, son maître d’école ou son camarade de classe, les réactions face à cet imaginaire ne seront pas toujours positives. Comment gèrera-t-il sa différence ? Parviendra-t-il à en faire une force ? Jeu est construit à partir de marionnettes à main ou à masque, pour aborder la question des difficultés que peuvent rencontrer certains enfants « dys » aux différents troubles cognitifs (dyslexies, troubles de l’attention…).

PRESSE : « Des scènes de la vie de tous les jours qui se confondent avec celles, abstraites, de la rêverie, entre douceur et obstacles à surmonter. » TT Télérama

LA douleur 2© Ros Ribas.tif
MAR. 8 NOV. | 20H30 - Avranches, Théâtre
MER. 9 NOV. | 20H30 - Avranches, Théâtre

LA DOULEUR
Dominique BLANC | Patrice CHEREAU
D'après l'oeuvre de Marguerite DURAS

Voici un texte d’une force sublimée par l’écriture de Marguerite Duras.

Un spectacle événement avec l’interprétation puissante de Dominique Blanc.

Cette pièce de théâtre est le récit de ces terribles jours qui suivirent la libération des camps en avril 1945. Marguerite Duras, alors mariée à Robert Antelme arrêté en 1944 et déporté à Dachau, attend son retour sans savoir s’il fait partie ou non des rescapés.

Dominique Blanc, actrice fétiche du regretté Patrice Chéreau, incarne avec grâce ce récit autobiographique, le journal de cette absence.

L’actrice est sublime dans ce seule en scène, face à face avec la vie, avec la mort, et incarne cette force de vie inouïe, son combat pour dépasser la douleur et la peur. Elle ignore en ce printemps de la Libération, si son mari est toujours vivant. Courant de bureau en bureau, ne mangeant plus, ne dormant plus, elle guette le moindre signe d’espoir. Reviendra-t-il ? Ce spectacle lie l’intime à l’Histoire.

Ce chef-d’œuvre de Marguerite Duras est servi par une mise en scène et une interprétation bouleversantes.

Visuel le horla Crédit Jonas Coutancier.jpg
MAR. 22 NOV.| 20H30 Brécey, salle cult.
Ce spectacle aura lieu à Espace cult. B. Tréhet

LE HORLA
Cie LES ANGES AU PLAFOND | Jonas Coutancier
D'après l'oeuvre de Guy De Maupassant

Camille Trouvé et Brice Berthoud créateurs de la compagnie Les Anges au plafond ont pris la direction en 2022 du Centre Dramatique National de Rouen.

Cette nomination vient confirmer que la marionnette est bien présente dans la création nationale. Le plaisir et cette rencontre, nous souhaitons l’accompagner avec Le Horla, une nouvelle fantastique de Guy de Maupassant parue en 1886.

L’originalité ici, est qu’elle est portée par un comédien-marionnettiste.

Le Horla raconte un narrateur poursuivi par une créature invisible, dont il ne sait si elle est réelle ou le résultat d’un trouble.

Il cherchera à s’en débarrasser par tous les moyens possibles. Ce spectacle entre danse, magie, manipulation marionnettique et images projetées, raconte les divers états, les hallucinations, les crises d’angoisse, le sommeil, avec lesquels se débat le narrateur.

Un spectacle autour de la folie habilement traité par l’art marionnettique.

 

Le spectateur se trouve au cœur des tourments de cet être qui paraît tout à coup proche et attachant. Un spectacle étonnant, neuf et inédit.

Changement de lieu pour ce spectacle qui aura lieu à BRECEY, espace culturel B. Tréhet

2021 Autophagies TBD 3.jpg
PRENEZ GRATUITEMENT LE BUS !
VEN. 25 NOV. | 20H30
A ROMAGNY-FONTENAY Salle de Convivialité

AUTOPHAGIES
Histoire de bananes, riz, tomates, cacahètes et puis des fruits, du sucre et du chocolat
LA PART DU PAUVRE | Eva Doumbia

 

Voici une expérience sensorielle inoubliable... Aux disciplines traditionnelles s’en ajoute une qui fait souvent l’unanimité : la cuisine !

Mariant théâtre et odeurs, musique et saveurs, ce spectacle témoigne d’une histoire coloniale toujours à l’œuvre dans nos assiettes.

Aux côtés d’un chef-comédien qui s’affaire, un musicien, un danseur-commis de cuisine, deux comédiennes qui dansent, une maîtresse de cérémo- nie conduisent notre imaginaire dans un lieu entre l’Afrique, l’Europe, l’Asie et les Amériques, un lieu où tous les ingrédients s’unissent pour célébrer une grande fête sensorielle.

La metteuse en scène Eva Doumbia évoque aussi la dimension politique des nourritures. En revenant avec humour et tendresse sur leur provenance et leur mode de culture.

Et surprise finale, vous êtes conviés à déguster le mafé préparé sur scène tout au long du spectacle ! 

PRESSE : « Pour Eva Doumbia, mêler la cuisine des aliments à celle des mots est une manière parmi d’autres de créer le théâtre hybride qui lui ressemble. Un théâtre où dialoguent les cultures, où se croisent les disciplines dans une joie qui n’est pas sans confrontations » Sceneweb

Festival In Avignon 2021

Distribution : Textes Armand Gauz et Eva Doumbia Mise en scène Eva Doumbia Assistanat à la mise en scène et dramaturgie Karima El Kharraze Musique originale et chants Lionel Elian Cuisine Alexandre Bella Ola (le Bistrot Afropéen) Chorégraphie Massidi Adiatou Costumes et univers visuel Sylvain Wavrant Création lumières Stéphane Babi Aubert Régie Générale Loïc Jouanjan Vidéo Sandrine Reisdorffer Interprètes Alexandre Bella Ola, Bamoussa Diomande, Eva Doumbia, Olga Mouak, Angelica-Kiyomi Tisseyre Avec la participation de Fargass Assandé

Changement de lieu pour ce spectacle qui aura lieu à la salle de ROMAGNY-FONTENAY. Navette-bus gratuite depuis Avranches A/R Infos/résas 02 33 68 33 27 ou saison.culturelle@msm-normandie.fr

UnSoirDeGala©JeanLouisFernandez 089.jfif
MER. 30 NOV. | 20H30 -St Hilaire, le Rex
SYlvain Chabloz BASSE DEF.jpg
DIM 4 DEC. | 11H -Le Val St Père, salle cult.

UN SOIR DE GALA
Vincent DEDIENNE

Vincent Dedienne, artiste aux multiples talents, est humoriste, acteur, metteur en scène et chroniqueur sur Canal Plus, France Inter...

Avec ce deuxième seul en scène, Vincent Dedienne incarne une galerie de personnages tous réunis pour Un soir de gala. Angoissés ou névrosés, ils évoquent à la fois leurs propres souvenirs et dépeignent une époque compliquée.

On connaît l’humoriste cathodique qui ne rate pas une occasion de faire de l’esprit en pointant à la façon d’un moraliste déchaîné les travers humains. Dans l’exercice funambulesque du solo, l’acteur bouffonnant laisse entrevoir ici sa part secrète.

Son humour a cette qualité très particulière, mélange d’ironie et de douceur, de trivial et de noblesse, de rire et d’émotion.

Entre rires et nostalgie, ce spectacle est un souffle nécessaire, un contrepied intelligent, tendre, poétique et absurde face aux incohérences de notre société actuelle.

 

PRESSE : « Une imparable galerie de personnages dans un one man show au-dessus de la mêlée » Libération

Tampon-Complet-droite.png

A L'ENVERS, A L'ENDROIT
Cie LA BOCCA DELLA LUNA | Muriel IMBACH

Et si Blanche-Neige était un garçon ? Rêvant au jour où une vaillante et fière princesse tomberait amoureuse de lui ?

Voici des contes à l’envers pour aller de l’avant et des idées larges qui n’ont ni envers ni endroit.

La metteuse en scène Muriel Imbach, également médiatrice en ateliers de philosophie pour enfants et adolescents, s’amuse à retricoter les histoires pour coller aux questions qui font société aujourd’hui. Le public est muni de casques audios pour une expérience immersive à l’intérieur des personnages. Face à eux, un comédien et une bruitiste. Sur leur table, des micros, une bouteille d’eau, quelques ustensiles de cuisine ou deux noix de coco, de quoi voyager dans l’espace et dans le temps.

Un spectacle pour s’ouvrir aux autres parlant d’égalité, de parentalité, de sexisme et d’éducation. 

 

PRESSE : « On prend les stéréotypes, on les met en boîte et on remue pour tout mélanger. Telle est la finalement la recette de ce spectacle cocktail explosif qui fait rigoler les petits comme les grands » Sceneweb

bal-ariane-catton.jpeg
VEN. 9 DEC. | 20H30 -Brécey, salle B. Tréhet

LE BAL LITTERAIRE ET CULINAIRE
Fabrice MELQUIOT 

Bienvenue au Bal littéraire et culinaire.

Une cheffe cuisinière et quatre écrivains mènent la danse.

Ce spectacle totalement inédit vous convie à la fois à un bal et une dégustation, pour vivre une performance d’écriture insolite et une veillée joyeuse. Écoutez, dansez, goûtez : une fête pour le corps, les papilles et l’esprit.

Prenez Anne Majourel, cheffe cuisinière qui, durant des années, ravit les palais des Sétoises et des Sétois dans son fief étoilé de La Coquerie.

Imaginez une rencontre entre elle et quatre écrivains pour le théâtre : Emmanuelle Destremau, Laura Tirandaz, Marcos Caramés Blanco et Fabrice Melquiot.

Écoutez une histoire écrite sur le vif, racontée en huit épisodes. Dansez sur quatre chansons surprises. Savourez quatre propositions salées ou sucrées.

Découvrez ce qu’inventera cette brigade inédite à l’imagination débridée et à l’humour féroce. Entrecoupés de dégustations mais aussi de séances de danse communicatives, venez danser avec gourmandise sur des tubes imparables, de Dalida à AC/DC, en passant par les Rita Mitsouko.

Rassemblezvous autour de la piste de danse, dégustez et laissezvous emporter par cette recette jubilatoire !

 

Production déléguée exclusive : Atelier Cosmogama

Incand.003 crédit Francois-Louis Athénas.jpg
JEU. 15 DEC. | 20H30 - St James, Salle ELC

INCANDESCENCES, Face à leur destin
MADANI COMPAGNIE | Ahmed MADANI

Par une formidable plongée dans l’intime, Incandescences nous fait entendre les histoires bouleversantes d’une jeunesse rarement entendue, poussée par un vent de liberté, de joie et d’espérance. Dernier opus d’un triptyque, Incandescences - Face à leur destin met en scène des jeunes femmes et des jeunes hommes non professionnels, nés de parents ayant vécu l’exil.

Ils s’adressent à nous avec éloquence, fierté, drôlerie et élégance. Ce récit universel, joué, dansé, chanté, tel une comédie musicale est l’expression d’une jeunesse incandescente, apportant sa singularité́ , son interprétation, sa sensibilité́, sa langue maternelle, ses visions du monde, ses souvenirs marquants.

Ahmed Madani donne la parole à ces jeunes à partir d’un travail de « collectage » lors de séances d’explorations par le récit, l’écrit et l’improvisation.

Ces jeunes racontent leurs modèles parentaux, leurs appartenances religieuses, leur couleur de peau, leur culture, leur positionnement dans la fratrie et leurs relations amoureuses. Après le succès national de F(l)ammes, Ahmed Madani revient avec un spectacle fort et poignant, une forme de sociologie. 

 

PRESSE : « Galvanisant, touchant, drôle (...). Ahmed Madani a le don pour récolter la parole des ces jeunes et la transformer en un récit universel passionnant et formidablement mis en scène » Le Monde

13 - LA FABRIQUE credit photo Claude Boisnard.jpg
DIM. 8 JAN. | 11H-Avranches, Théâtre

LA FABRIQUE
CIE SANS SOUCIS

Voici un spectacle qui célèbre la nature et sensibilise les enfants au respect de leur environnement.

Sans paroles, il raconte l’histoire d’un arbre et d’un enfant qui grandissent ensemble et tissent une amitié profonde.

La Fabrique donne vie à des personnages dont on découvre l’univers, en y mêlant son propre imaginaire grâce à la mise en scène inventive, au décor et à la manipulation des objets. Au fil des saisons, la nature prend mille couleurs et le temps s’égrène.

Jusqu’au jour où un méchant arrive, comme un ogre des contes, il dévore la campagne. Les champs de blé et les fleurs sauvages laissent la place à des pavillons, des centres commerciaux…, et l’arbre disparaît derrière la grisaille des murs.

Le petit garçon de notre histoire devenu adulte, va peu à peu vivre une prise de conscience. Avec beaucoup de fantaisie, il mesure les conséquences de ses actes sur son environnement comme une nécessité.

Dans ce spectacle, la musique a un rôle essentiel, le théâtre de papier permet aux enfants d’appréhender le monde extérieur, en toute sécurité. La Fabrique est une fable, simple dans l’histoire qu’elle déploie et belle dans le questionnement qu’elle suggère, afin d’encourager les enfants à inventer l’avenir

Jukebox-L'AvantSeine-1055-20211027-photo Marasco copia.jpg
JEU. 12 JAN. | 20H30-Ducey, salle du Stade
AE__3086_Oleksandr_Kosmach.jpg
SORTIE EN BUS CHEZ NOS VOISINS
JEU. 19 JAN. | 20H30- CDN de Vire

JUKEBOX
CIE JUKEBOX

Spectacle interactif, drôle et « dynamite »…

Jukebox casse les codes et vous invite à choisir votre style.

Vous êtes plutôt Beatles, Abba, Eminem, Led Zeppelin, Mickaël Jackson ou Spice Girls ? Vous êtes aux commandes d’une bande-son et neuf danseurs alignés, attendent au fond de la scène. Le public prend alors en main le spectacle.

Chaque spectateur a une liste de 100 chansons parmi lesquelles il peut choisir le morceau grâce à une application mobile téléchargée.

Chaque chanson activera différentes chorégraphies : solos, duos, trios, ...

Tout est aléatoire, sauf l’écriture chorégraphique, définie ponctuellement par rapport à chaque musique.

Chaque soir les interprètes ignorent quelles chorégraphies ils vont danser..

Les danseurs attendent leur tour, devenant ainsi un jukebox vivant. Cette part d’imprévu, qui dépend des choix et des goûts du public, donne corps à un spectacle jubilatoire toujours différent, où se mêlent danse contemporaine et succès musicaux.

Ce concept est né du désir de la chorégraphe italienne Serena Malocco, de faire coïncider exploration ponctuelle et rigueur de la relation entre la danse contemporaine et la musique légère

LES GEANTS DE LA MONTAGNE
CDN DE NORMANDIE-VIRE | Lucie Berelowitsch
D'après Luigi Pirandello

Du vrai, du faux, de la magie, de l’épouvante, et des questionnements sur la puissance et l’impuissance de l’imagination face au totalitarisme des esprits : Les Géants de la Montagne apparaît aujourd’hui comme une pièce essentielle, vitale à la compréhension du monde.

Pirandello écrit son chef-d’oeuvre au bord d’une Europe en guerre, marquée par la montée du fascisme. « Fête pour l’esprit et pour les yeux » telle que la décrit le dramaturge italien, la pièce place au milieu d’une île une villa abandonnée dans laquelle vit, retiré du monde, un groupe de marginaux.

Parmi eux, des musiciens, des rêveurs et un magicien : Cotrone.

Cette petite communauté va accueillir une troupe d’acteurs perdue et vagabonde dirigée par Ilse, et la faire pénétrer dans le monde des rêves plus enchanteur et vrai que la réalité même.

 

En 2015, quelques mois après la révolution de la place Maïdan à Kiev, Lucie Berelowitsch créait une version d’Antigone dans laquelle les Dakh Daughters jouaient le choeur. Les liens d’amitié forts entre la nouvelle directrice du CDN de Normandie et l’Ukraine ont pris, avec l’invasion russe, une forme d’urgence.

Lucie Berelowitsch fait de son théâtre une île où dialoguent les langues et les cultures. Les musiques folkloriques y croisent le rock des Dakh Daughters et les vertigineux jeux de miroirs de la scénographie répondent aux mystères déroutants de Pirandello

VISUEL.jpg
MAR. 24 JAN. | 20H30-Avranches, Théâtre
IOV20211207_0328.jpg
DIM. 29 JAN. | 11H - Mortain, Le Géricault

NUIT
Philippe MINYANA

Au bord d’un lac, quatre personnages : un jeune couple, une femme d’un certain âge et son frère. Comment vivre ? Quand connaît-on la quiétude ? Un jour, le corps flanche et on a quatre-vingt-dix ans. Que s’est-il passé ? Aimer, désirer, attendre…

 

Les personnages espèrent mais hésitent. Ils se cherchent, se chamaillent… mais ils avancent, comme dirait Beckett. Nuit est une observation de l’être humain à la loupe, « les tressaillements des hommes » comme le qualifie Philippe Minyana qui signe cette farce tragique vieille comme le monde.

Ce théâtre musical et chanté, avec l’exceptionnelle interprétation tant des chanteurs lyriques que des comédiennes dont Luce Mouchel (Demain nous appartient) et Sarah Biasini, raconte le temps qui nous traverse et rappelle que vivre est une épreuve. Cette pièce qui raconte soixante ans de vie en une heure cinquante, servie par une distribution remarquable, se veut le reflet de la vie telle qu’elle se présente à chacun de nous, à la fois déroutante et superbe.

 

Philippe Minyana comédien, metteur en scène et auteur d’une cinquantaine de textes de théâtre, nous livre avec justesse, précision malice et dérision, son point de vue sur la nature humaine.

SI JE TE MENS, TU M'AIMES ?
THEATRE DU PRISME | Arnaud ANCKAERT

Quand Lola arrive dans sa nouvelle école (la troisième cette année), elle repère Théo, rappant tout seul dans un coin de la cour de récré, et il semblerait qu’on assiste au début d’une histoire d’amour… deux amoureux maudits par le sort qui se retrouvent en secret sur le toit de l’école. Mais, quand cet amour vire à l’aigre et que le père de Lola menace de tuer Théo, tout devient beaucoup, beaucoup plus sombre.

 

Comment une petite dispute dans la cour de récré en vient à diviser une communauté et menace de détruire une famille ? Inspirée d’un fait réel, cette pièce de théâtre tente de comprendre pourquoi les adultes, aujourd’hui, se comportent comme des enfants, et se demande si leurs préoccupations et leurs angoisses ne détruiraient pas la chose même qu’ils veulent protéger.

Mis en scène pour rendre le spectateur actif, au cœur de la représentation au même titre que l’acteur, entre enquête et fiction, ce texte puissant de Rob Evans nous invite à être attentifs aux histoires, sans pour autant nous fier à tout ce qu’on nous raconte. 

CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE200908_RdL_0008_original.jpg
VEN. 3 FEV. | 20H30 -St Hilaire, le Rex

LE TEMPS DE VIVRE
Camille CHAMOUX

« Avec qui devons-nous nous réconcilier pour être heureux dans la vie ? Avec le temps, va. »

 

Si Epicure, Proust et Léo Ferré n’ont pas suffi à vous convaincre de trouver le plaisir du moment présent, si votre vie ressemble à un décompte Waze et votre pire angoisse est qu’il soit déjà trop tard, venez vous essayer à une tentative de dédramatisation ! Soixante-dix minutes d’humour pour défier le temps, et peut-être, comme dirait ce bon vieux Marcel, brièvement « cesser de se sentir médiocre, contingent et mortel.

 

» Angoissée par ce monde où tout est minuté, Camille Chamoux, lors de ce seule en scène, lutte contre le temps qui court en essayant même de rassurer les autres coureurs paniqués, en maniant avec subtilité le rire comme moyen d’apaisement. Une sérénade comme une respiration nécessaire…

 

PRESSE : « Piquante et pince-sans-rire à souhait, avec une énergie folle, la comédienne dédramatise par le rire [...] Son humour, dénoué de toute méchanceté et terriblement efficace, comme son autodérision, font mouche » Télérama

mOts_premiers©Jeanne_Paturel_5F0A2888.jpg
DIM. 5 FEV. | 11H -Pontorson, salle polyvalente

MOTS PREMIERS
AK ENTREPÔT | Laurance HENRY

«Ce que cache mon langage mon corps le dit.» - Roland Barthes (écrivain, philosophe)

 

MOts premiers réunit deux interprètes : le premier Harrison Mpaya est comédien, le second Jordan Malfoy est danseur contemporain, il est venu à la danse par le hip-hop avec l’expérience conjuguée du sol, de la rue, des battles.

Chacun a donc déjà son propre langage, sa pratique et son expérience. Dans MOts premiers chaque personnage tente de retourner à la parole originelle, de détricoter le savoir pour retrouver l’émerveillement, l’étonnement, la fraîcheur du début.

Chacun communique avec l’autre, cherche un territoire commun en lâchant ce qui était acquis. Par où commencer ?

À celui qui trouvera le mot, le geste, le dessin le plus juste. Comment est-ce possible sans être dans le mimétisme du tout-petit ?

Ce pouvoir du tout-petit qui s’affranchit du réel, qui vit pleinement le présent, qui le traverse et qui construit son propre langage, énonce ses premiers mots.

Dans un espace scénographique où espace public et espace scénique sont conçus dans une grande proximité, Harrison et Jordan cherchent et proposent une langue bien à eux, une langue primaire, un langage premier

PHOTO PLAQUETTE.jpg
Mar. 28 FEV. | 20H30 -AVRANCHES, théâtre
Hermine Horiot 2.jpg

CE FOU DE CHAMPIGNONS
Partition pour un acteur, un danseur et une contrebasse
Cie TOURNER LA PAGE | Fabrice HERVE

Par une découverte inopinée telle une « une licorne surgie comme par enchantement »,

un cèpe, roi des sous-bois vient bouleverser la perception d’un promeneur passionné…

 

Ce singulier face à face entre ce fou de champignons et cette créature insolite pose une profonde réflexion sur la nature et l’être humain.

L’auteur Peter Handke narre la vie de son ami d’enfance « fou de champignons » et transforme le cœur des forêts en lieu merveilleux.

Ce récit, mêlant le réel et la fiction, décrit le processus d’une passion qui s’ancre dans l’enfance pour refaire irruption dans l’existence de l’adulte.

 

Partition pour un acteur, un danseur et une contrebasse, tirée du livre de Peter Handke, cette pièce de théâtre chorégraphiée décrit le comportement face à la naissance d’une passion, son apothéose puis sa déchéance

BOREALES
Hermine HORIOT | Hélène FOUQUART

La violoncelliste française Hermine Horiot vit très naturellement la musique dans le constant équilibre de ses aspirations : en solo pour des projets personnels et audacieux, sa déclinaison en récital ou en formation de chambre, avec entre autres le quintette Smoking

 

Josephine, ainsi qu’en orchestre au sein des Dissonances, dont elle partage le répertoire et les concerts depuis une dizaine d’années.

Si la jeune violoncelliste n’a pas l’ambition de bousculer les codes de la musique classique, le chemin très singulier qu’elle trace au fil de projets intimement liés à son histoire et à ses coups de cœur, fait néanmoins entendre un violoncelle autre, neuf et tout à fait moderne, d’une douceur et d’une profondeur sans égal.

La pianiste Hermine Horiot nourrit sa curiosité naturelle et mûrit des projets audacieux : « J’ai toujours été attirée par les chemins de traverse, mais je n’ai pas décidé de ce parcours. Il s’est de lui-même dessiné au gré d’événements marquants de ma vie et de rencontres. » Un voyage marquant ou des œuvres de compositrices injustement oubliées sont offertes par deux artistes hors norme. 

JEU. 2 MAR. | 20H -Bacilly, église
Manu-Galure-©Fabien-Espinasse.jpg
VEN 3 MAR. | 20H -St Hilaire, Le Rex

CONCERT VERTUMNE
LE CACHALOT MECANIQUE | Manu GALURE

Manu Galure est nominé aux Chroniques lycéennes 2021-2022 de l’Académie Charles-Cros pour sa chanson Le jour de l’apocalypse.

Sur scène, un piano à queue et un piano droit se font face.

On voit les musiciens conteurs-chanteurs trafiquer dans les cordes, désosser les instruments, cogner, scotcher, et chaque chanson surprend par des sonorités nouvelles et des bruits étranges. Si écouter des pianos préparés est une expérience surprenante, observer des musiciens traiter leurs instruments comme un atelier de bricolage est un moment réjouissant.

 

On retrouve Manu Galure toujours aussi électrique, toujours aussi fou, qui joue du pied, du coude, et qui grimpe sur les pianos, mais installe, avec délicatesse, entre deux instants de fracas, une douceur et une tendresse qu’on ne lui soupçonne pas.

Comment reconnaîton un super-héros ? Pourquoi fait-on des nouvelles chansons ? Peut-on manger des pingouins ? Quelle quantité d’Earl Grey faut-il pour faire un thé dans le Lac Léman ? Et la personne assise à l’arrière du bobsleigh, lorsqu’elle avait 8 ans, qu’est-ce qu’elle voulait faire, plus tard, quand elle serait grande sont autant de questions posées dans ses textes couleur d’enfant. Venez découvrir cette nouvelle chanson française ou texte, chanson, poésie et bricolage sont amalgamés avec un étonnant savoir-faire.

visuel-Constellation-spectacle.jpg
MER. 8 MAR. | 20H30 -Mortain Lycée RDM

CONSTELLATIONS
LA PART DES ANGES | Léa FOUILLET
sur une propositon de Pauline BUREAU

Une adolescente vit une véritable passion pour les étoiles.

Une passion sur Instagram qui la mènera vers les autres et surtout vers elle-même. Coincée dans sa peau comme dans un scaphandre, elle va découvrir le féminisme. Rêver d’astrophysique, est-ce déjà du féminisme ?

Ces convictions nouvelles vont la faire progressivement changer d’espace : depuis sa chambre, elle va lier ses passions, comme on lie des étoiles pour en faire des constellations.

 

Elle va les affirmer sur le réseau social, puis dans la rue et finalement assumer ses rêves : devenir astronaute et partir dans l’espace !

Cette pièce de théâtre accompagnée de projections, de nappes sonores et de lumières pour emmener le public dans des espaces réalistes, oniriques et cosmiques, interroge la part des réseaux sociaux dans la construction de soi, dans son rapport à l’intime, au politique, au militantisme. Autant de questions qui nous entraînent dans ce roman des temps modernes.

 

Avec Constellation(s), Pauline Bureau, auteure, metteuse en scène auréolée du Molière 2022 de la meilleure autrice francophone, du Prix de la SACD, du Prix du syndicat de la critique… donne carte blanche à une jeune artiste de 26 ans, Léa Fouillet, pour porter un autre regard artistique sur le féminisme.

Le Bal marionnettique (2) © L'Entracte à Sablé-sur-Sarthe.JPG
JEU. 9 MAR. | 20H -St-James, ELC
Je suis une fille sans histoire - 05-10-20 © Simon Gosselin-7.jpg
MAR. 14 MAR. | 20H30- Avranches, Théâtre
crédit.jpg
DIM. 19 MAR. | 11H- Ducey, Salle du stade
toutes robes noires.jpg
MAR. 21 MAR. | 20H30- Sourdeval, Le Rex
_Etienne Charles.jpg
MAR. 28 MAR.|20H30- Le Val St Père, salle cult.
Pur la résidence.jpg
VEN. 31 MAR. | 20H30- Avranches, Théâtre
y vandenbussche BASSE DEF.jpg
MAR.4 AVR. | 19H30- Chaulieu, le château
Toutes les choses géniales - 23-09-20 - Simon Gosselin-2.jpg
VEN.14 AVR. | 21H- Barenton, salle fêtes

LE BAL MARIONNETTIQUE
Un orchestre, des meneuses de bal, des marionnettistes et une foule de danseurs

JE SUIS UNE FILLE SANS HISTOIRE
L'ENTENTE CORDIALE | Alice Zeniter

Un portant à marionnettes jouxte la piste de bal sur lequel sagement suspendues, de nombreuses marionnettes à taille humaine, attendent d’être chaussées par des danseurs pour entrer sur la piste.

Marionnettes à jupes longue et colorées, castagnettes-dentiers, chapeaux-masques, objets et costumes.

Tout un univers festif et légèrement lugubre évoquant les fêtes du Día de los Muertos ou les grands carnavals qui se rient de la mort. On danse pour se rappeler qu’on est vivant. On donne vie à un pantin pour oublier notre condition de mortel. Le public est accueilli dans un espace transformé en piste de bal. Tous deviennent acteurs de cette expérience festive et marionnettique.

Danses de couple et chorégraphies se succèdent, laissant place en fin de soirée à une véritable fête sur le dancefloor réunissant l’humain et la marionnette. Le style et les créations musicales de l’Ensemble Carabanchel, revisitent le répertoire latino-américain, de la cumbia au mambo. Un univers musical festif qui entraînera même les plus timides sur la piste !

N’hésitez pas, rejoignez-nous pour vivre un moment inattendu et mémorable

Ce seul en scène est débordant de partages, questionne notre place et donne à réfléchir sur celle qu’on prend réellement.

Confession intime et touchante, Je suis une fille sans histoire, aurait pu s’appeler, je suis une fille qui a pourtant une histoire, qui peut et sait l’écrire, et revendique de la faire entendre !

 

Dans un décor de papier, partant du constat que nos vies sont imprégnées de schémas narratifs, la volonté est de changer les cadres : déconstruire la représentation que nous assignent culture et société. Quelle place accorde-t-on dans ces histoires aux personnages féminins et à la représentation de leur corps ? De la littérature au discours politique, elle nous raconte avec humour et lucidité les rouages de la fabrique des histoires et le pouvoir de la fiction. Elle construit une thèse drôle autant que savante, s’amuse à entremêler à ses réflexions les histoires de Superman.

L’écrivaine se confesse, se livre avec beaucoup d’autodérision. Elle a le sens du rythme, du suspense, tour à tour professeur, amie, auteure, elle multiplie les styles, les tons, attrape l’attention du spectateur. Un récit plein d’humour pour opposer le réel et le récit qu’on en fait et découvrir quelques clefs pour mieux comprendre notre monde tel qu’il va...

BASTIEN SANS MAIN
THEATRE DU PHARE | Olivier LETELLIER

TOUTES LEURS ROBES NOIRES
CDN de NORMANDIE-VIRE| Antoine HESPEL
DANS LE CADRE DU PÔLE NATIONAL DE RESSOURCES DU SPECTACLE VIVANT EN MILIEU RURAL (PNR)

Bastien, 5 ans, n’a pas d’amis à l’école et Rebecca sa maîtresse fait l’impossible pour lui. Comme chaque lundi Rebecca se demande pourquoi personne ne veut donner la main à Bastien quand il faut se mettre deux par deux dans le rang ?

Pourquoi Lili rit en criant « Bastien il est sans main ! » et qu’elle donne la sienne à toutes ses copines qui ont des bracelets en forme d’étoiles.

Oui, c’est vrai après tout, pourquoi ? Même Rebecca la maîtresse préférée de ses élèves, la seule dans l’école qui connait des chansons en anglais et en chinois et qui arrive en une seconde à ouvrir la fermeture éclair des enfants bloqués dans leur veste… ne savait pas dire ce qu’était Bastien...

Ce texte sensible et drôle sur le thème de la différence est servi par une mise en scène poétique et circassienne d’un jongleur et d’une comédienne. Olivier Letellier déjà accueilli en résidence artistique à Avranches pour La Mécanique du hasard, metteur en scène auréolé d’un Molière en 2010 - meilleur spectacle jeune public, articule son travail scénique autour du langage du corps, du récit et de l’objet.

Avec Bastien sans main, il signe un bijou de tendresse.

FAIRE UN TOUR SUR SOI MÊME
Cie LA VOLTE | Matthieu GARY

Entre veille et sommeil, à l’heure où l’obscurité chasse la clarté du jour, dans le creux familier de sa chambre, un enfant demande à sa mère de lui raconter une histoire.

Pas l’éternelle ritournelle consacrant les princes et sublimant les princesses.

Non. Il veut que lui parle la nuit. Il veut entrer dans les ténèbres et écouter ce qu’elles ont à lui dire.

Alors la nuit, d’une voix d’où s’échappent des airs de musique et des visions de chevaux aux robes noires, l’entraîne vers un monde autre. Fascinant texte de l’autrice Claudine Galea qui, dans un flux de mots soyeux et caressants, déploie un conte initiatique où s’affirme le désir de l’enfant.

Ce désir est puissant. Il a l’intensité absolue d’une émancipation à laquelle rien, ni l’amour d’une mère, ni la peur de l’inconnu, ne saurait s’opposer. Ce qui vaut pour l’enfant vaut pour tous. Nous l’oublions souvent, une fois devenu adulte. Ce spectacle est là pour nous le rappeler..

réation 2021 Le Préau

PORTRAITS MERES-FILLES
Cie A L'Envi | Pauline SALES

Ce seul en scène de cirque contemporain se situe à mi-chemin entre l’autobiographie, le récit de 20 ans de pratique acrobatique et l’étude théorique.

Que se passe-t-il dans le corps lors d’un salto ? À quand remonte le premier salto de toute l’histoire de l’humanité ?

Pourquoi ne voit-on pas de salto dans les ballets classiques ? Savez-vous pourquoi un acrobate a été sculpté au-dessus du Christ dans la basilique de Vézelay et de quoi l’acrobate est-il le symbole ?

« Quand t’as huit ans, ok, tu fais tout plein de trucs avec ton corps, tu te vautres à vélo, tu fais des plats à la piscine, tu sautes du toit de la voisine pour agrandir ton expérience du monde, ça te construit. Mais quand vingt-cinq ans plus tard ta passion pour les galipettes n’est toujours pas passée, tu te poses des questions... » Matthieu Gary

Diplômé du Centre National des Arts du Cirque en 2009 après avoir été formé au centre des arts du cirque Balthazar à Montpellier, Matthieu Gary se nourrit de diverses expériences scéniques en tant qu’auteur et interprète. Ce seul en scène insolite est drôle et inspirant pour chacun d’entre nous

Pauline Sales, autrice, comédienne, metteuse en scène, célèbre la relation mère fille, en ce mois dédié aux femmes.

Inspirée du mythe grec de Déméter et Perséphone qui décrit une famille monoparentale chez les Dieux où il est question d’émancipation et du combat d’une mère pour sa fille, Pauline Sales propose un vernissage théâtralisé autour d’une série de portraits mères-filles rencontrées sur le territoire dans le cadre d’un travail mené en janvier 2023 avec Aglaé Bory photographe, Pauline Malinge créatrice son et trois écrivaines.

 

Pauline Sales, artiste associée pour la deuxième saison, questionne les femmes rencontrées sur ce qui leur a été légué, aussi bien dans leur propre histoire que dans l’histoire collective et interroge ce qu’elles souhaitent transmettre à leur tour à des filles de sang ou de cœur. Souvent montré et perçu, comme assez conflictuel ou au contraire fusionnel, ce lien fondateur mère-fille a-t-il d’autres facettes à nous révéler ?

Création 2023

IL EST UN AIR POUR QUI JE DONNERAIS MON COEUR
LA DIVINE COMEDIE | Yves VANDENBUSSCHE

TOUTES LES CHOSES GENIALES 
Cie THEATRE DU PRISME | Arnaud ANCKAERT
[Ferm@culture]

L’air de cour est un genre musical qui nait en France à la fin du XVIe siècle et s’épanouit jusqu’au milieu du XVIIe siècle.

Durant cette période, il sera le genre emblématique de la musique française profane.

Témoin d’une mondanité où musique et poésie tissent des liens étroits, écrin des troubles et émois amoureux transcrits sous toutes leurs formes et résonnances, son écriture vocale et instrumentale y est d’un grand raffinement.

Pour ce spectacle, La Divine Comédie crée une rencontre géographique par la présentation des œuvres du compositeur anglais John Dowland, s’entremêlant avec une grande évidence aux œuvres de compositeurs français emblématiques du genre.

Venez découvrir l’archiluth dans une rencontre intemporelle, où seront offert à nos oreilles contemporaines toute la pureté, la simplicité et l’intemporalité de la musique actuelle d’un autre âge.

Un homme a commencé une liste de choses qui valent la peine d’être vécues dès l’âge de sept ans, période de la première tentative de suicide de sa mère. Toutes les choses géniales est un texte aussi léger que son sujet est grave : le suicide regardé en face et sans complaisance, avec empathie et humour.

Il évoque ce que la vie vaut d’être vécue. On y suit l’histoire d’une personne qui raconte son expérience de la perte d’un proche à travers un échange avec le public, simple et ludique. La pièce invite chacun à questionner son rapport à la vie et à la mort, avec un humour vivifiant.

 

Le sujet est traité avec tact, le texte est imprégné de toute la chaleur et de la mélancolie liées aux impressions d’enfance. Bien plus qu’un récit linéaire, ce stand-up évolue en complicité avec les spectateurs. Toutes les choses géniales est une proposition théâtrale inclassable entre requiem joyeux et jeu de rôle malicieux.

Programme : 18h30 : Visite de la ferme des Touches

19h45 : Apéritif dinatoire avec produits locaux

21h : Spectacle Toutes les choses géniales à la salle des fêtes de Barenton

Crédit photo Emmanuelle Vo-Dinh.jpg
DIM. 23 AVR |17H-Le Mont St Michel, Le barrage
Alizarina Quartet_ Renaud Konopnicki.jpg
JEU. 27 AVR |21H-Le Val St Père

ARCANES PAYSAGE
PAVILLON-S |Emmanuelle VO-DINH
En partenariat avec l'Etablissement Public National du Mont Saint-Michel

Face au Mont Saint-Michel, un cadre exceptionnel pour un spectacle créé pour l’occasion.

Ce spectacle est une performance qui s’écrit et s’incarne à la lumière du paysage.

 

Format portrait ou format paysage, voire panoramique, trois danseuses posent ainsi

des « fenêtres » mobiles. La danse s’y joue en résonance, vient se fondre ou s’extraire du paysage, jouant de la distance focale et proposant ainsi une fiction poétique.

Le barrage du Couesnon choisi comme écrin de cette vision panoramique, propose une horizontalité mouvante de l’espace, créée par la marée et donnant à l’édifice différentes sensations de proportions.

Le Mont Saint-Michel est appréhendé avec la vie végétale et animale qui l’entoure. La création musicale du compositeur David Monceau, apporte une émotion particulière. Ainsi le mouvement dansé viendra jouer avec le mouvement de l’eau, celui des oiseaux ou de la lumière, dans un jeu de perspectives révélé par le point de vue inédit qu’offre ce panorama du barrage. Un moment de poésie, un temps pour soi.

ALIZARINA
En co-organisation avec LES PLUIES DE JUILLET
[Ferm@culture]

Justine vous accueille au sein de sa ferme maraîchère biologique, et vous présente les coulisses de son métier.

Après une visite de la ferme et un buffet composé de produits locaux, la soirée se terminera avec un concert d’Alizarina Quartet.

Ce quatuor de musique world-électro est riche en harmonies et influences. Musiques traditionnelles des Balkans, musique classique et baroque, rythmiques latines où la mélodie tient une place fondamentale, Alizarina puise dans les traditions celtes et d’Europe de l’Est. Le groupe propose un mariage subtil entre sonorités acoustiques et vigueur électronique.

 

D’un kick de techno à une mélodieuse clarinette, Alizarina mélange les influences Techno, Klezmer, Balkan et Tsigane. Fruit de voyages et d’une curiosité sans limite... Alizarina c’est l’exception musicale, c’est un voyage, une musique qui nous vient de nulle part et qui a pourtant tout d’un air familier. Un nouvel ovni, un son qui s’installe, une mélodie qui reste dans les têtes.

Programme :

18h30 : Visite de la ferme

19h45 : Apéritif dinatoire avec produits locaux

21h : Spectacle Alizarina

SuitesDansees_HD1©AgathePoupeney.jpg
Fantasie Minor.jpeg
VEN. 5 MAI |20H30-Le Mont St Michel

SUITES DANSEES et FANTASIE MINOR
En co-organisation avec le Centre des Monuments Nationaux et l'Etablissement Public National du Mont
Saint-Michel

Le centre chorégraphique national de Caen investit le Mont Saint Michel et nous offre un programme chorégraphique original dans un cadre exceptionnel.

# Suites dansées | Alban Richard et Christophe Rousset Les Talens Lyriques

Alban Richard, danseur chorégraphe et directeur du CCN de Caen et Christophe Rousset claveciniste internationalement reconnu donnent un récital de suites de danse issues du répertoire pour clavecin des XVIIe et XVIIIe siècles. Alban Richard se laisse imprégner par le son, le style, les rythmes et donne libre cours à son invention. Son langage fluide est inspiré par le son et les impulsions du claveciniste qui, à son tour, se laisse envoûter par le geste. Le public, placé à proximité des artistes, partage l’intimité du travail.

# Fantasie minor | Marco da Silva Ferreira Collection tout-terrain du centre chorégraphique national de Caen en Normandie

Deux danseurs s’emparent de la scène comme on conquiert un espace laissé vacant. Dans toute leur pesanteur, ils assument la contradiction face aux suggestions de la musique.

La Fantaisie en fa mineur de Schubert est le terrain de jeu pour deux interprètes rompus aux danses urbaines. Attraper la pulsation en tressaillements d’épaules ou de jambes, mais aussi se lancer dans un pas de deux aussi fraternel que compétitif, tout en portés, en glissés, en piqués et en pointes détournées…

Le poids des corps, le poids de la musique et le poids des codes classiques ou hip hop s’envolent, pour offrir des variations inédites

ANIMAL 4 © Anaïs-Baseilhac.jpg
SAM. 13 MAI |20H-St Jean Le Th. plage
DIM. 14 MAI | 17H-St Jean Le Th. plage
HLS-12.jpg
MER. 24 MAI | 20H30-Pontorson, salle polyv
NOURRIR2-4.jpg
SAM. 3 JUIN | 21H-St Senier ss Avr. A. Lechartier

ANIMAL, Danser avec le vivant
THEATRE DU CENTAURE |Manolo BEZ 
Kaori ITO

Ce spectacle, coproduit pour l’occasion, est une grande chorégraphie dans laquelle le langage organique entre l’homme et l’animal est présenté dans un théâtre en pleine nature, face à la baie du Mont Saint-Michel.

À l’heure de l’effondrement de la biodiversité, c’est un travail aux aguets, à l’écoute de quatre chevaux noirs considérés comme des personnalités singulières, pour danser avec des non-humains et dire l’urgence d’un nouveau cri d’alliance avec l’ensemble du vivant.

 

Ils sont neuf interprètes : quatre chevaux noirs originaires du Sud de la Méditerranée, cinq humains, musiciens artistes de cirque, du corps et du mouvement.

Dans cette quête de symbiose, ils se poursuivent, s’esquivent, s’opposent et s’apprivoisent. Immobilité, piaffés -passage, changement de pied au temps, drible en liberté…

L’écriture de chaque mouvement vient des propositions animales. Ce langage appartient à l’acrobatie, à la haute école, à la voltige. La collaboration avec la chorégraphe Kaori ITO apporte une touche d’autodérision ajoutée au plaisir de jouer ensemble pour progresser vers le lâcher-prise. Sur une composition originale avec deux musiciens sur scène, accompagné d’une artiste équestre, Manolo Bez danse avec ses chevaux en connexion homme cheval épurée, jusqu’à disparaître petit à petit et devenir un être hybride, devenir centaure.

Un spectacle inédit et mémorable en baie du Mont Saint-Michel.

HABITER LE SEUIL
Cie ONE BREATH | Marine CHESNAIS

NOURRIR L'HUMANITE
Acte II au coeur de notre agriculture
Cie ADOC | Charles CULOT et Alexis GARCIA
[Ferm@culture]

Ce spectacle est une plongée collective et immersive dans le grand bleu.

La danseuse-chorégraphe Marine Chesnais nous emmène par la danse en voyage dans l’aventure qu’elle a vécue : celle de la rencontre bouleversante avec les baleines à bosse, vertigineuse apnée dans les profondeurs marines.

De ces interactions dans le grand bleu naissent des improvisations dansées.

Du contact avec la mer, la chorégraphe transpose sur scène et dans ce duo, la sensualité de l’eau, la suspension de l’apesanteur, l’incandescence volcanique des profondeurs.

Des rencontres avec les baleines, elle fait transparaître ce qu’on appelle la « conspiration », c’est-à-dire la synchronisation du souffle qui devient peu à peu entre les deux danseuses un interstice d’alliance invisible. Habitué à travailler avec des biologistes marins du CNRS, François Joncour compositeur et musicien, a sculpté pour cette pièce un paysage sonore sousmarin à partir d’un fin tissage de chants de baleines, de composition électroacoustique et de voix lyrique. Un spectacle comme une plongée hypnotique qui questionne notre manière d’habiter le vivant.

Nourrir l’Humanité est une pièce de théâtre documentaire. Construit en trois actes, ce spectacle évoque l’agriculture d’aujourd’hui et les agriculteurs de demain.

Qui sont-ils ? Quel est ce nouveau modèle agricole agroécologique dont tout le monde parle tant ?

Le système agricole intensif est toujours le modèle dominant, celui qui est le plus subsidié et défendu sous la pression de lobbies agroindustriels. Alors pour participer à la réflexion sur un changement urgent de nos pratiques agricoles et alimentaires, le collectif artistique ADOC a récolté des témoignages d’une réalité paysanne qui ne laissent pas indemne.

 

À la fois théâtre et documentaire, le sujet est traité de manière aussi touchante qu’efficace, grâce au travail d’investigation du collectif. Le public est transporté dans la réalité de nos agriculteurs et agricultrices et se retrouve convié à partager leurs histoires à la table de leur cuisine. Le vécu, l’émotion, l’intime, la poésie des paysans, des acteurs et du public entrent alors en résonance. Récompensé de nombreux prix, ce spectacle est une fenêtre ouverte sur un monde encore mal connu aux enjeux si complexes.

Programme : 14h : Rencontres et ateliers, 19h45 : Apéritif dinatoire avec produits locaux 21h : Spectacle Nourrir l'humanité

Sources4-c-MarcGinot.jfif
DIM 4 JUIN |11H-Avranches, centre-ville
DIM 4 JUIN |16H-Avranches, centre-ville
_Constance Gay 17.jpg
JEU. 8 JUIN |20H-St Jean le Th. La cale St Michel
2015-10-31-163807-cyrano.jpg
SAM. 11 JUIN |15H-Le parc. Ferme 6 les Tribonnières

SOURCES
Enquête déambulatoire autour d'un secret de famille
HUMANI THEATRE

Équipés d’un casque audio, reliés aux comédiens par une exceptionnelle qualité sonore, fondus dans le décor bien réel de la rue parmi les passants, les spectateurs entrent dans l’histoire de Violette.

Dans l’espace public, ils suivent les comédiens perceptibles au chuchotement près.

Les bruits et les odeurs, le vent dans les arbres, tout concourt à pousser l’effet du réel, à susciter l’ambiguïté ente la fable et la réalité.

On assiste aux scènes en témoin privilégié de cette quête intime, l’énigme familiale sous le signe de l’exil, du silence et du non-dit..

À plus de 40 ans, Violette découvre que son père n’est pas son géniteur. Comme ses parents ne veulent pas dissiper le mystère de sa naissance, elle va enquêter elle-même, accompagnée de sa sœur et de son frère. La fratrie plonge dans le passé de leur mère et revient aux sources...

Ce road trip en extérieur interroge les liens familiaux et la force des liens du sang, la transmission, le désir de savoir qui l’on est et d’où l’on vient. Une expérience théâtrale insolite qui vous laissera le goût d’une aventure unique

GIOVANNI MIRABASSI
LES PIANORAMAS
Piano solo

DANS LA PEAU DE CYRANO
Cie QUI VA PIANO | Nicolas DEVORT
En co-organisation avec LES PLUIES DE JUILLET
[Ferm@culture]

Poursuivant l’esprit des couchers de soleil et pour vous offrir des moments de poésie musicale et de contemplation inédits, nous accueillons l’exceptionnel Giovani Mirabassi et son piano au bord de l’eau sur la plage de Saint-Jean-le-Thomas.

Les amateurs de jazz français ont hérité de toute une génération de jazzmen italiens, venus s’exiler à Paris dans le courant des années 90.

Le pianiste Giovanni Mirabassi est sans doute l’un des plus singuliers. Il y retrouve la diaspora italienne : P. Fresu, F. Boltro, Stefano di Battista et surtout leur prestigieux aîné, Aldo Romano, ravi de recueillir ces oisillons tombés du nid. Sans cesse à la recherche de nouvelles sonorités, tous ses projets installent Giovani Mirabassi comme un pianiste-compositeur toujours en quête de liberté, fidèle dans la forme à la tradition inventive du jazz.

Et ce n’est pas un hasard si son dernier programme salue le talent de trois grandes chanteuses du passé, véritables icônes : Ella Fitzgerald l’américaine du Nord, Edith Piaf la française et Mercedes Sosa l’américaine du Sud.

Seul devant son clavier, Giovanni Mirabassi murmure son émotion à ces trois femmes libres, comme seul un italien est capable de le faire…

Spectacle Dans la peau de Cyrano, cueillettes aux fraises, visite de la ferme, discussion autour de la résilience alimentaire avec l’association les Greniers d’abondance, c’est à ce cocktail que nous vous convions en famille avec les Fermacultures qui poursuivent, cette année encore, les rencontres artistiques à la ferme.

 

Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas facile de passer du monde de l’enfance à celui des grands, surtout quand on est « différent ». La route est semée d’embûches. Mais une rencontre déterminante avec son professeur de théâtre, figure paternelle et bienveillante, guidera ses pas vers un nouvel essor, comme une nouvelle naissance.

 

Un spectacle drôle et poétique où un comédien seul en scène interprète une galerie de personnages hauts en couleur.

 

Programme :

11h : Cueillette et visite de la ferme

12h30 : Collation avec produits du terroir

14h : Causerie

15h : Spectacle

EALGS(c)Ian_Grandjean2.jpg
VEN.16 JUIN |20H30-Isigny, chapiteau
SAM. 17 JUIN |20H30-Isigny, chapiteau

EN ATTENDANT LE GRAND SOIR
Cie LE DOUX SUPPLICE | Pierre-Jean Bréaud

 

Entraînés dans une aventure collective aux côtés des artistes, nous voici le temps d’une représentation, projetés sur la place du village, musette, guinguette, dancing…

doux vertige de la danse pour une version circassienne du bal. Les artistes défient l’équilibre, jouent avec le public, révélant instants dansés et spectaculaires portés acrobatiques. Une introduction à la fête, où sans qu’on s’en rende compte, on se retrouve à leurs côtés par le simple plaisir d’être ensemble. Des rondes, des chaînes, des portés, des enlacements…

des chorégraphies qui sont autant de relations sociales ou de moments où s’éprouve la solidarité.

La liberté, l’échange, l’abandon spontané à l’autre, se revivent ici dans l’écrin du spectacle comme des évidences. La bande son est dingue, les envolées circassiennes saisissantes, les danses, brutes et si incarnées.

 

Ces artistes un peu fous nous invitent dans leur rêve. Un rêve éveillé pour retrouver nos instincts de jeu collectif, se rencontrer et partager de la joie dans une folle et fraternelle farandole

Alexandre Tharaud © Laura Bernard 8.jpg
DIM. 2 JUILLET |20H-Avranches, Jardin des plantes

ALEXANDRE THARAUD
LES PIANORAMAS
Piano solo

Alexandre Tharaud, pianiste émérite, a reçu de nombreuses récompenses dont le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros pour son interprétation des œuvres de Francis Poulenc, puis pour celle des œuvres de Maurice Ravel.

Célébré aussi par la presse nationale (Choc du Monde la Musique, ffff Télérama, Diapason d’or Arte, Choc de Classica.) et récompensé aux Victoires de la musique classique en 2013 et en 2021, sa venue pour ce nouveau programme

Les Pianoramas constitue sans nul doute un évènement pour clôturer cette saison artistique. Il donnera un récital unique sur les œuvres de Debussy, Beethoven, Grieg...

 

L’occasion pour tous de découvrir ou redécouvrir ces œuvres dans le cadre verdoyant et la vue sur la baie du Mont Saint-Michel depuis le jardin des plantes d’Avranches. Un grand moment de musique les pieds dans l’herbe;

Programme : Debussy : Prélude à l’après midi d’un faune Edvard Grieg : Pièces lyriques Entracte Alexandre Tharaud : Corpus Volubilis Ludwig van Beethoven : Piano Sonata n°23 in F minor Op. 57 « Appassionata